1 articles avec savoir-faire

A quel niveau se situe votre savoir ?

Publié le par lovol spirit

A quel niveau se situe votre savoir ?

Il faut bien comprendre qu'il y a différents types savoirs.

Connaissez-vous ces différents types de savoir ?

Cet article va répondre également aux questions suivantes :

  • Quelles sont les deux types d'information qui vous permettent de dire « je sais » ?
  • Quel est le lien entre le « savoir-faire » et la connaissance de soi ?
  • Quel type de savoir nous amène à la compréhension la plus profonde ?

Il est important de distinguer différents types de savoir pour évaluer votre niveau de compréhension.

le premier type de savoir est celui de l'information 
« je sais qu'en haute altitude on respire moins bien. »

Je peux savoir quelque chose et pourtant ne jamais l'avoir expérimentée, n'être jamais allé au-delà de 3000 mètres d'altitude par exemple.

Pour connaître ce que « respirer moins bien » veut dire à haute altitude, il faut que je grimpe sur une montagne ou que je me retrouve dans des conditions similaires : il faut que ça passe par un vécu, une expérience.

De la même façon je sais ce que c'est que l'éveil, la spiritualité, les chakras, les énergies, les dimensions, etc. parce que je l'ai lu mais qu'est-ce que j'ai éprouvé intérieurement, qu'est-ce que j'ai perçu intimement?

Vous pouvez donc distinguer deux types d'informations : une information intellectuelle, théorique et une information perceptive, vécue, ressentie.

Dans les deux cas, c'est ce qui vous permet de dire : 
« je sais ».

Et est-ce que ça vous suffit pour se croire bien informé ?

Le deuxième type de savoir nous amène à une compréhension plus profonde, c'est celui du savoir-faire : 
« je sais comment cuisiner un poulet au curry ».

Je peux le savoir de façon purement théorique, parce que j'ai lu des livres de recettes et des témoignages et/ou parce que que j'en mange régulièrement. Je peux même donner des conseils aux personnes à partir de ce niveau de compréhension. 

Mais intimement, je suis encore au niveau de l'information : 
« je sais », certes, mais qu'est-ce que je comprends à la cuisine si je ne la pratique pas ?

Lire ou goûter une recette est une chose, savoir la faire en est une autre : mêmes ingrédients, même fiche technique et pourtant d'une personne à l'autre, le plat peut avoir des saveurs bien différentes : 
on appelle cela le « tour de main » ou le « savoir-faire ».

Quand vous réussissez une recette et qu'elle est savoureuse, là, vous pouvez dire : 
« je sais faire ».

Vous voyez que seules la pratique et l’expérimentation peuvent vous permettre d'approfondir votre connaissance de la cuisine par exemple. Et cela est valable pour tous les domaines.

Pour vivre ce que vous avez lu et appris au sujet du bonheur, de l’Être, de la réalisation de soi, de l'éveil, etc. vous avez besoin de développer un savoir-faire.

Il y a ce que vous vivez de façon accidentelle et il y a ce que vous vivez parce que vous savez comment faire pour le vivre.

Cela implique de connaître une pratique, un mode opératoire ou une recette que vous avez osé essayer, que vous avez expérimentée à plusieurs reprises, et que vous avez finalement appris à maîtriser.

Au-delà d'un savoir-faire, ce que vous cherchez c'est le résultat d'une saveur particulière n'est-ce pas ?

Cette saveur vous pouvez lui donner bien des noms : illumination, bonheur, extase, connaissance, éveil, vérité, sagesse, etc.

Ce résultat constitue un troisième type de savoir, c'est le savoir Être.

C'est le type de savoir qui vous amène à la compréhension la plus profonde, la plus authentique, celle qui vous révèle la Connaissance à proprement parlé ou gnosis (gnose).

Comprenez bien que cette compréhension vous ne pourrez l'atteindre par aucune information reçue de façon passive comme la lecture ou les conférences, ni par aucune sensation ou expérience reçue de façon occasionnelle ou circonstancielle : c'est une compréhension qui se construit à base d'actions conscientes, volontaires et délibérées.


Comment développer une action consciente, volontaire et délibérée ou, dit autrement, comment acquérir un savoir-faire qui nous amène à une perception plus consciente de la vie et de soi ?

C'est le propos de tout véritable enseignement n'est-ce pas ?

Et c'est l'objectif de la voie de la connaissance de soi et de l'éveil qui peut se résumer ainsi:

Connaître et apprendre une façon de faire, de penser et de sentir qui puisse nous amener à la saveur ultime : Être.

Cela implique d'être informé sur les obstacles, de ne plus les percevoir de façon passive, en les subissant, mais de façon active, en les observant, en les étudiants et en apprenant à les transformer en avantages jusqu'à les éliminer de façon efficace et concrète.

(à suivre)

Partager cet article

Repost 0